Publié le 20 juin 2019

URBAN ART JUNGLE FESTIVAL

Zoom sur Gol3m

Street Art

Le weekend dernier se déroulait la cinquième édition du Urban Art Jungle Festival à Lyon. Cet évènement haut en couleur a eu lieu dans un environnement bien particulier : l’Autre Soie. Ce bâtiment, ancien institut universitaire de formation des maîtres (IUFM), laissé à l’abandon, est petit à petit réinvesti. En organisant ce festival, Superposition invite son public à redécouvrir la beauté de la ville. Les 14, 15 et 16 juin 2019, les murs et façades de l'immeuble formaient une toile gigantesque pour les artistes conviés. 

Le Jungle abritait cette année de nouveaux talents, dont Gol3m. Il nous donne ses impressions sur l’évènement et les clés pour comprendre son univers.

Comment as-tu trouvé l’ambiance ?

Les lieux sont fous, c’est un bâtiment immense en friche et envahi par la végétation. Les organisateurs avaient débroussaillé une bonne partie, pour aménager un grand parc. Malheureusement, les deux premiers jours on a eu peu de monde, la météo était catastrophique. Samedi après-midi, on a même dû s'arrêter de peindre à cause d’une pluie torrentielle ! Tous les artistes étaient à l’extérieur sauf un, et il n’y avait pas vraiment de plan B, donc on s’est arrêtés un moment. Heureusement cet épisode n’a duré que 2h30.

De mon côté, niveau peinture, le premier jour a été compliqué parce que j’étais sur un crépi très granuleux. Je n’avais pas imaginé qu’il serait si difficile à peindre. Au final, j’ai fait quelque chose dont je ne suis pas du tout fier. J’ai vite laissé tomber ce mur et j’ai passé les deux autres jours du weekend sur un autre qui était parfait ! Il était au fond du parc, un peu envahi par la végétation. J’ai débroussaillé un peu. Mais je me suis aussi servi de cette végétation. C’était super !

As-tu aimé être en contact avec d’autres artistes ?

Carrément. C’était mon premier festival et ça fait plaisir de se rendre compte que la plupart des gens qui font ce métier sont super cools. Il y avait une ambiance ultra dynamique, on sent que ce sont des jeunes qui sont investis. Ils sont ambitieux tout en ayant un contact humain très franc et bienveillant ! J’ai beaucoup apprécié. Plusieurs ont proposé de m’aider, il y avait une dimension très solidaire dans ce festival.

Pas trop difficile de peindre devant des spectateurs ?

Ah ça, moi j’adore ! Je fais un petit peu le show, et surtout, ça me permet de me concentrer. Ça motive, on a envie d’être dynamique, rapide, productif. Quand on peint dans un lieu pareil, avec du soleil, de la musique, on est tenté de prendre des pauses souvent. Mais quand on nous regarde travailler, on veut montrer de quoi on est capable ! C’est très encourageant.

Gol3m c’est qui ? Toi ? Tes personnages ?

Bonne question, on ne me l’a jamais posée. La légende du Golem c’est issu de la Torah. C’est l’histoire d’un rabbin qui crée une créature de glaise dans le fond de sa synagogue. Il va animer la créature en écrivant « emet » (Dieu ou vérité en hébreux) sur son front. Ce mythe a été repris par des artistes et théoriciens, c’est devenu comme une métaphore : quelque chose à laquelle on donne vie.

Gol3m renvoie à la globalité de mon projet artistique. Ce sont mes personnages, c’est ma signature, mais c’est aussi tout ce que je peins, que je crée, que je fais en collaboration avec d’autres artistes. C’est une projection de moi-même sur le monde.

D'où puises-tu ton inspiration ?

Je m’intéresse beaucoup aux mythes, aux légendes et à la religion. La religion pas en tant que dogme ou philosophie mais plus quand elle est mêlée à des croyances populaires - typiquement la légende du Golem. J’aime tout ce qui se rapproche du mystique, mais qui a été ancré dans la société. Ce n’est pas mon mystique à moi, c’est ce que les gens croient ou ont cru.

Quel est ton parcours ?

J’étais à l’école Emile Cohl, une école d’arts appliqués à Lyon. Au début, je voulais faire de la BD, puis j’ai fait un diplôme de dessin animé, dans cette même école. En sortant, je me suis mis à la peinture. Ça a été une opportunité, un couple m’a demandé de faire une peinture dans leur salon, et j’ai adoré faire ça. Ça m’a amené à vivre chez eux pendant une semaine, à vraiment les connaître, alors ma peinture devenait de plus en plus symbolique. Ce qui m’a plu, c’est peindre pour un lieu et des gens, et pas sur une toile.

Le mot de la fin

J’ai appris beaucoup dans ce festival. J’ai appris à me méfier du support. Il faut toujours l’essayer avant, faire des tests. Mais sinon, j’aime beaucoup être mis à l’épreuve par l’environnement, c’est un challenge de peindre avec du vent, en hauteur, avec la végétation, l’humidité... C’est l’essence même du street art.

J’ai beaucoup aimé le festival car c’était vraiment brut, l’art n’était pas vu comme de la déco ou quelque chose à la mode. Les artistes avaient carte blanche en matière de création. Cet évènement reste à l’état naturel, presque sauvage, et c’est ce qui m’a plu. Il faut garder cette ambiance pour que ça reste le “Jungle Art Festival”, et que ça respecte bien son nom. J’ai adoré y participer !

 

Propos recueillis par : Zoé Glassey

 

 

Suivez-les sur leurs réseaux sociaux :

Gol3m - Facebook - Instagram

Superposition - Facebook - Instagram

 

The Craic - Refuge Gourmand

Les évènements associés

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.