Publié le 1 mars 2019
THE PRISONER
Crédit photo : © Simon Annand

THE PRISONER

UNE FABLE PROFONDE SIGNÉE PETER BROOK

MokaLike

À 92 ans, le maître mondial de la mise en scène sera au Théâtre Forum Meyrin pour 2 dates exceptionnelles pour raconter « The Prisoner », l’histoire d’un meurtrier, condamné à vivre son emprisonnement. De jeunes acteurs, une scénographie magique, tout vous invitera à la réflexion et à la spiritualité. Cette pièce inspirée d’un souvenir de Peter Brook lui-même vous promet un moment de partage intense, de rêverie et de sagesse. 

Les premiers mots évoquent des murs et des chemins de terre, un paysage âpre, un monde à la beauté dure. Cela pourrait être le Yémen, l’Afghanistan, l’Inde, l’Afrique sahélienne ou un pays imaginaire… Un espace vide, quelques bouts de bois posés sur le sol, et nous voilà immédiatement transportés dans un pays lointain.

L’essentiel se passera dans le trajet émotionnel et moral de Mavuso, un jeune homme qui a commis un crime indicible contre sa famille. Le jugement et la punition qu’on lui inflige le forcent à plonger au plus profond de lui-même. Quelle était la véritable raison de son crime ? Lui suffira-t-il de purger la peine que la société lui a infligée pour se racheter ? Cet homme cherche-t-il une rédemption ? 

Tout l’art de Peter Brook tient dans la simplicité de ses spectacles. Face à celui-ci, on réalise à quel point sa confiance dans le jeu des acteurs, le choix des lumières, les contours d’un espace permettent au maestro de l’épure de jouir de l’esquisse là où tant d’autres remplissent les vides. Ce jeune homme a tué son père. Pour réparer sa faute, il devra contempler, de dehors, les murs de la prison. Ainsi en a décidé la justice. Une sanction plus dure que l’enfermement réel et concret. Personne ne parvient à le convaincre de s’enfuir. Etrange texte, que 5 acteurs portent avec une rare douceur, sans cri et sans colère. Etrange parabole, dont les énigmes restent intactes. Peut-être faut-il ne pas chercher de réponses là où il n’y a que des questions, s’accommoder de l’irrésolution et accepter le doute en soi…

Après une carrière de plus de 70 ans où se bousculent des mises en scène légendaires et un travail de recherche ininterrompu sur son art, Peter Brook garde intacte cette capacité à  faire surgir un monde à partir de rien. The Prisoner, qu’il a lui-même écrit avec sa fidèle collaboratrice Marie-Hélène Estienne, vous emmènera dans un parcours initiatique dont la portée apparaît des plus complexes. Avec la plus grande simplicité, cette parabole suscite une foule de questions vastes et profondes. Comment une société choisit-elle ses normes ? Certaines idées de la justice créent-elles de l’injustice ? Comment vivre avec nos fautes ? Préparez-vous à vivre un grand voyage intérieur, sous la direction d’un mage. 

The Prisoner, on aime, on adore !

vendredi 5 avril à 20h30 et samedi 6 avril à 19h00 au Théâtre Forum Meyrin à Meyrin / Genève

Maïda
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.