Publié le 10 février 2021

Nominations des César 2021

Films et artistes nommés pour la 46ème cérémonie

POPCORN

Afin de rendre hommage au cinéma français, qui n'a cessé d'exister malgré cette année difficile, la cérémonie des César 2021 sera maintenue. Ce mercredi 10 février, l'Académie des César dévoilait la liste des nommés pour la 46ème cérémonie, qui se déroulera le 12 mars à l'Olympia. Avec Marina Foïs en maîtresse de cérémonie, la soirée sera retransmise en direct et en clair sur Canal+.  La persévérance des producteurs, distributeurs et artistes, sera à l'honneur pour cette édition inédite. 

Suite au premier vote qui s'est terminé à minuit hier soir, la Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, Véronique Cayla, a diffusé la liste des nommés. Trois films semblent se placer comme favoris, en particulier celui  d'Emmanuel Mouret "Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait", avec 13 nominations. À ses côtés, dans la catégorie "meilleur film",  «Adieu les cons», d'Albert Dupontel, et «Eté 85», de François Ozon. 

Le second et dernier tour de vote se déroulera le 15 février, jusqu'au 12 mars à 16 heures, quelques heures avant le début de la cérémonie. 

LA LISTE DES NOMMÉS 

Meilleur Film :

  • Adieu les cons, d’Albert Dupontel (Gaumont) 
  • Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • Antoinette dans les Cévennes, de Caroline Vignal (Chapka Films – Diaphana)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, d’Emmanuel Mouret (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Été 85, de François Ozon (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleure Réalisation :

  • Albert Dupontel pour Adieu les cons (Gaumont)
  • Maïwenn pour ADN (Why Not Productions – Le Pacte)
  • Sébastien Lifshitz pour Adolescentes (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • Emmanuel Mouret pour Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • François Ozon pour Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleur Scénario Original : 

  • Albert Dupontel pour Adieu les cons (Gaumont)
  • Caroline Vignal pour Antoinette dans les Cévennes, de Caroline Vignal (Chapka Films – Diaphana)
  • Emmanuel Mouret pour Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Filippo Meneghetti, Malysone Bovorasmy pour Deux (Paprika Films – Dulac Cinémas)
  • Benoît Delépine, Gustave Kerven pour Effacer l’historique (Les Films du Worso – Ad Vitam)

 

Meilleure adaptation :

  • Olivier Assayas pour Cuban Network (CG Cinéma – Memento)
  • Hanneylore Cayre, Jean-Paul Salomé pour La Daronne (Les Films du Lendemain – Le Pacte)
  • François Ozon pour Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)
  • Stéphane Demoustier pour La Fille au bracelet (Petit Film – Le Pacte)
  • Éric Barbier pour Petit Pays (Jérico – Pathé)

 

Meilleure actrice : 

  • Laure Calamy dans Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Martine Chevallier dans Deux (Paprika Films – Dulac Cinémas)
  • Viriginie Efira dans Adieu les cons (Gaumont)
  • Camélia Jordana dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Barbara Sukowa dans Deux (Paprika Films – Dulac Cinémas)

 

Meilleure acteur : 

  • Sami Bouajila dans Un Fils (Dolce Vita Films – Jour2Fête)
  • Jonathan Cohen dans Énorme (Avenue B Productions – Memento)
  • Albert Dupontel dans Adieu les cons (Gaumont)
  • Niels Schneider dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Lambert Wilson dans De Gaulle (Vertigo Productions – SND)

 

Meilleure actrice dans un second rôle :

  • Fanny Ardant dans ADN (Why Not Productions – Le Pacte)
  • Valéria Bruni Tedeschi dans Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)
  • Émilie Dequenne dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Noémie Lvovsky dans La Bonne Épouse (Les Films du Kiosque – Memento)
  • Yolande Moreau dans La Bonne Épouse (Les Films du Kiosque – Memento)

 

Meilleure acteur dans un second rôle :

  • Edouard Baer dans La Bonne Épouse (Les Films du Kiosque – Memento)
  • Louis Garrel dans ADN (Why Not Productions – Le Pacte)
  • Benjamin Lavernhe dans Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Vincent Macaigne dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Nicolas Marié dans Adieu les cons (Gaumont)

 

Meilleur espoir féminin :

  • Mélissa Guers dans La Fille au bracelet (Petit Film – Le Pacte)
  • India Hair dans Poissonsexe (Comme des Cinémas – Rezo Films)
  • Julia Piaton dans Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Camille Rutherford dans Félicità (UNITÉ – Rezo Films)
  • Fathia Youssouf dans Mignonnes (Bien ou Bien Productions – Bac Films)

 

Meilleur espoir masculin : 

  • Guang Huo dans La nuit venue (Koro Films – Jour2Fête)
  • Félix Lefebvre dans Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)
  • Benjamin Voisin dans Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)
  • Alexandre Wetter dans Miss (Zazi Films – Warner)
  • Jean-Pascal Zadi dans Tout simplement noir (Gaumont)

 

Meilleure musique originale : 

  • Christophe Julien pour Adieu les cons (Gaumont)
  • Stephen Warbeck pour ADN (Why Not Productions – Le Pacte)
  • Mateï Bratescot pour Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Jean-Benoît Dunckel pour Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)
  • Rone pour La nuit venue (Koro Films – Jour2Fête)

 

Meilleur son : 

  • Adieu les cons (Gaumont)
  • Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleure photographie : 

  • Adieu les cons (Gaumont)
  • Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleur montage : 

  • Adieu les cons (Gaumont)
  • Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • Antoinette dans les Cévennes (Chapka Films – Diaphana)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleurs costumes : 

  • Adieu les cons (Gaumont)
  • La Bonne Épouse (Les Films du Kiosque – Memento)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • De Gaulle (Vertigo Productions – SND)
  • Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleurs décors : 

  • Adieu les cons (Gaumont)
  • La Bonne Épouse (Les Films du Kiosque – Memento)
  • Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait (Moby Dick Films – Pyramide)
  • De Gaulle (Vertigo Productions – SND)
  • Été 85 (Mandarin Production – Diaphana)

 

Meilleur premier film :

  • Deux, de Filippo Meneghetti (Paprika Films – Dulac Cinémas)
  • Garçon Chiffon, de Nicolas Maury (CG Cinéma – Les Films du Losange)
  • Mignonnes, de Maïmouna Doucouré (Bien ou Bien Productions – Bac Films)
  • Tout simplement noir, de Jean-Pascal Zadi (Gaumont)
  • Un divan à Tunis, de Manele Labidi (Kazak Productions – Diaphana)

 

Meilleur film étranger : 

  • 1917, de Sam Mendes (Universal)
  • La Communion, de Jan Komasa (Bodega Films)
  • Dark Waters, de Todd Haynes (Le Pacte)
  • Drunk, de Thomas Vinterberg (Haut et Court)
  • Eva en août, de Jonas Trueba (Arizona Distribution)

 

Meilleur court métrage :

  • L’aventure atomique, de Loïc Barché (Punchline Cinéma)
  • Baltringue, de Josza Anjembe (Yukunkun Productions)
  • Je serai parmi les amandiers, de Marie Le Flo’ch (Hélicotronc – Films Grand Huit)
  • Qu’importe si les bêtes meurent, de Sofia Alaloui (Envie de Tempête Productions)
  • Un Adieu, de Mathilde Profit (Apaches Films)

Meilleur documentaire : 

  • Adolescentes, de Sébastien Lifshitz (Agat Films et Cie – Ad Vitam)
  • La Cravate, de Mathias Théry et Etienne Chaillou (Quark Productions – Nour Films)
  • Cyrille Agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes, de Rodolphe Marconi (Black Dynamite Films – ARP Sélection)
  • Histoire d’un regard, de Mariana Otero (Archipel 33 – Diaphana)
  • Un pays qui se tient sage, de David Dufresne (Le Bureau – Jour2Fête)

Meilleur film d’animation :

  • Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, de Rémi Chayé (Maybe Movies – Gebeka Films)
  • Josep, d’Aurel (Les Films d’Ici Méditerranée – Dulac Cinémas)
  • Petit Vampire, de Joann Sfar (Studiocanal)

 

Meilleur court métrage d’animation :

  • Bach-Hông, d’Elsa Duhamel (Fargo Films)
  • L’heure de l’ours, d’Agnès Patron (Sacrebleu Productions)
  • L’odyssée de Choum, de Julien Bisaro (Picolo Pictures)
  • La Tête dans les orties, de Paul Cabon (Vivement Lundi !)

 

Vente privée de La Maison Bleue par Yoann Conte
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.