Publié le 15 avril 2020

La Casa de Papel

La saison 4 est de retour sur Netflix

Série

La série espagnole la Casa de Papel créée par Alex Pina a connu un succès foudroyant, en Espagne et dans le monde entier. Depuis la fin de la troisième saison, nous sommes des millions de téléspectateurs à nous poser des questions sur ce que pourrait nous réserver la saison 4.

Mais en attendant, pour ceux qui n’avaient pas eu le temps de découvrir la série, un petit recap’ des 3 premières saisons s’avère nécessaire, pour vous permettre de faire connaissance avec l’ingénieuse bande de braqueurs, menée avec génie par El profesor. Session de rattrapage pour tout le monde.

 

Dans la première saison, l’objectif du professeur et de sa bande était de voler la Fabrique Nationale de la monnaie (et du timbre) à Madrid, sans voler l’argent du contribuable. Cerveau de l’opération, Alvaro Morte, dans le rôle du professeur, a rassemblé différentes personnalités dans une campagne espagnole, pour les préparer à cette mission.

 

L’équipe prend d’assaut le bâtiment de la Fabrique nationale de la monnaie, en gardant visiteurs et personnels en otage pour s’en servir comme main-d’œuvre. Chaque membre de l’équipe formée par le professeur est identifié par le nom d’une ville. Ainsi, on compte Tokyo, Rio, Nairobi, Helsinki, Berlin, Denver, Moscou et Oslo.

A l’intérieur de la fabrique, la bande du professeur a pour objectif d’y rester le plus longtemps possible, pour imprimer le maximum de billets. Pour cela, braqueurs et otages sont tous vétus d’une combinaison rouge et d’un masque à l’effigie de Salvador Dali, afin de brouiller les pistes et d’empêcher les autorités espagnoles de les identifier. Pendant ce temps, Raquel, inspecteur en chef de l’opération, tombe sous le charme du professeur avant de découvrir sa véritable identité. A l’issue de la saison 2, les opérations se déroulent comme prévu et toute l’équipe s’enfuit par un tunnel, alors que Berlin, resté derrière à la sortie du tunnel, est abattu par la police.  A la fin de cette saison 2. La Casa de Papel, est bouclé, comme un bon film, enfin c’est ce qu’on pensait…Denver, Tokyo, Rio, Monica, Nairobi et Helsinki ressortent libres avec des millions dans les poches. Berlin meure en héros, criblé de balles en protégeant la fuite de ses équipiers. Et le cerveau de la bande, le professeur, s’en va couler des jours heureux au soleil avec l’amour de sa vie, l’ex-inspecteur Raquel Murillo.

Alors qu’ils s’étaient tous séparés vers des destinations diverses, les uns filant le parfait amour, les autres vivant à fond leur passion, le retour aux affaires ne tardera pas au début de la saison 3. Etalée sur 8 épisodes, la saison 3 de la Casa de Papel a connu le même succès que les deux précédentes. Deux ans après le coup de la fabrique de monnaie, la bande se reforme, avec cette fois de nouvelles têtes, pour sauver Rio qui a été capturé par les autorités. Le procédé du professeur sera le même : un nouveau braquage. Cette fois, c’est la Banque Nationale d’Espagne qui est visée. Le mode opératoire reste le même que dans les saisons précédentes.

La saison 3 s’achève au comble du suspens. On a fait la rencontre d’Alicia Sierra, qui œuvre pour la police et n’hésite pas à utiliser des méthodes douteuses pour arrêter les braqueurs. Dans le dernier épisode, elle réussit à faire croire au professeur que Raquel est morte. Ensuite elle se sert du fils de Nairobi pour tuer la braqueuse. Aujourd’hui, on se demande si Nairobi sera encore en vie. La saison 3 s’achève sur l’image du Professeur en larmes pensant que sa bien-aimée a été exécutée. Rio et Tokyo ont fait sauter un char d’assaut. Rien ne va plus pour les braqueurs qui se retrouvent coincés dans la banque d’Espagne, sans contact avec le Professeur à la suite du sabotage des caméras de vidéosurveillance…

Comme le montre la bande-annonce publiée le 5 mars par Netflix, cette saison 4 promet le chaos. Une saison « encore plus dure pour les spectateurs », comme l’avait annoncé le producteur de la série Jesús Colmenar  en novembre dernier. La vidéo de deux minutes s’ouvre sur la voix de Tokyo rappelant que « tout peut foirer en une seconde » S’ensuit une scène de panique autour de Nairobi se vidant de son sang sur une table. Alors qu’on apprend qu’un assassin s’est infiltré dans l’équipe et qu’un otage arrive à s’échapper, la tension monte entre les personnages qui ne savent plus à qui se fier. À l’extérieur, Raquel se voit proposer un marché par la police : collaborer en échange de sa liberté ou prendre 30 ans de prison.  Bref, une quatrième saison qui s’annonce « muy picante. » !

 

Texte : Carole Cailloux

La Casa de Papel

Pour visualiser cette video, vous devez au préalable autoriser l''utilisation de cookies relatifs aux statistiques sur notre site.

Paramétrer mes cookies
Isabelle Susini
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.