Publié le 1 septembre 2019
Deux Moi
Crédit photo : © Emmanuelle Jacobson-Roques - Ce qui me meut

Deux Moi

Histoire d’amour 2.0

Cinéma

Après 2 ans d’absence, Cédric Klapisch est de retour au cœur du cinéma français avec un 13ème long-métrage.  Deux moi, une comédie dramatique française rythmée par deux protagonistes à la recherche de l’amour. Une production qui explore et analyse une génération adepte des rencontres virtuelles. 

Deux ans après Ce qui nous lie, Cédric Klapisch quitte les vignobles pour retrouver l’effervescence de la vie parisienne. Avec Deux moi, le réalisateur s’intéresse aux trentenaires et à la vie dans les grandes villes. Après l’insouciance de la vingtaine avec L’Auberge espagnole, la crise de la trentaine avec Les Poupées russes et le douloureux passage de la quarantaine dans Casse-tête chinois, Klapisch s’attaque au mal de vivre des trentenaires. Rémy et Mélanie habitent dans le même quartier à Paris. Célibataires un peu paumés et angoissés, ils vivent leur petite routine qui se résume aux mots métro, boulot, dodo, cadencée par de nombreuses séances chez le psy. Des rencontres peu glorieuses à travers les réseaux sociaux, un manque d’épanouissement au travail, les deux personnages flirtent avec la dépression. Ils vont choisir d’emprunter deux routes qui les mèneront dans la même direction. 

La solitude des réseaux sociaux 

Avec cette nouvelle production, Klapisch s’arrête sur les errements sentimentaux d’une jeunesse bercée par les réseaux sociaux. Il explore la solitude que vivent ces jeunes adultes, malgré le nombre incalculable d’amis qu’ils ont sur Facebook. Une analyse de la génération Tinder et Facebook, dans une époque où on ne fait plus attention à personne et à soi en premier. Le public se focalise alors sur la progression psychologique et émotionnelle de ces personnages au bord de la faillite amoureuse. Le réalisateur français parle des relations humaines et capte les émotions du quotidien. Les deux protagonistes se retrouvent largués dans un monde ultra connecté, où Facebook permet de retrouver de vieilles connaissances qu’on avait choisi d’oublier pour une bonne raison et Tinder de faire son marché parmi les gens à côté de chez nous et non de trouver l’âme sœur à l’autre bout de la ville. Il joue sur ces clichés pourtant bien réels aujourd’hui. Le cinéaste s’inspire de la comédie romantique argentine Medianeras, sortie en 2011. Il choisit le même angle que ce film tendre et mélancolique pour parler de la solitude dans Deux moi. Après avoir voyagé entre Barcelone, Londres, Saint-Pétersbourg et New-York, Klapisch s’arrête cette fois à Paris. La capitale est représentée comme une personne à part entière qui aspire l’amour que chacun a pour elle, devenant une menace pour les deux personnages. 

On prend les mêmes et on recommence 

« On ne change pas une équipe qui gagne », comme on dit. Pour raconter cette histoire, le réalisateur a choisi de remettre Ana Girardot et François Civil sur le devant de la scène. Les deux comédiens s’étaient déjà partagé l’écran dans Ce qui nous lie. Acteur prometteur, François Civil a enchaîné les rôles cette année au sein du cinéma français, notamment dans Le Chant du Loup, Celle que vous croyez ou encore Mon Inconnue

La jeune actrice quant à elle, a partagé l’affiche avec Pierre Niney dans Un homme idéal

Le tournage du film a débuté en octobre dernier, celui-ci a été présenté en avant première au Festival du film francophone d’Angoulême qui avait lieu du 20 au 25 août. On retrouve à l’affiche un beau casting avec François Berléant, Camille Cottin ou encore Somon Abkarian. Un joli film de rentrée qui explore la thématique cinématographique si célèbre, de la rencontre amoureuse à Paris. 

Espace 55

Les articles associés

Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.