Publié le 1 décembre 2019
De pierre et d’os
Crédit photo : © Le Tripode, 2019

De pierre et d’os

Bérengère Cournut

Littérature

Le monde des Inuit est assez méconnu et quelque peu mystérieux. Ce peuple a été une source intarissable pour Bérangère Cournut et son nouveau roman, De Pierre et d’Os, qui nous conte l’histoire de son héroïne, attachante et téméraire, au cœur de paysages alors encore inapprivoisés.

 

L’histoire se passe dans l’ancien temps, celui où la nature était sauvage et l’homme en totale harmonie avec elle. Sur la banquise, Uqsuralik est séparée de sa famille très jeune et doit faire face à son destin et aux menaces qui la guettent dans cet environnement hostile. On suit alors la vie de cette Inuit, entre mésaventures, rencontres, joies et coups durs. On plonge dans la vie de ce peuple pacifique, descendant de chasseurs nomades vivant dans l’Arctique depuis des milliers d’années, contraint de survivre dans des conditions extrêmes, chassant pour se nourrir et empreint d’une culture liée très fortement aux esprits.

C’est en 2011, que l’autrice découvre par hasard, des sculptures inuit en os, ivoire, pierre tendre ou en bois de caribou. Intriguée par ces œuvres singulières, elle commence alors à lire tout ce qu’elle trouve sur cette communauté reculée et à se passionner pour sa culture. Elle finira par s’immerger dans le fonds polaire Jean Malaurie et le fonds d’archives Paul-Émile Victor, tous deux conservés à la Bibliothèque centrale du Museum national d’histoire naturelle à Paris. Elle recueillera, de ces derniers, de nombreuses connaissances qui l’aideront à imaginer un monde qu’elle n’a pas connue et théâtre de son histoire. Bérangère Cournut s’inspirera principalement, pour ce livre, des populations ayant vécu au Groenland oriental et dans l’Arctique canadien.

Ce roman primé est un voyage aux confins des terres connues, une expérience littéraire au sein d’un peuple discret mais plein de sagesse. Il est aussi l’opportunité de découvrir, de façon crue quelquefois, la vie de ses autochtones, à l’époque où ils ne connaissaient pas encore « l’homme blanc » venu d’ailleurs. On y entrevoit une culture humaine, très familiale, tournée vers la nature et ce qu’elle a à offrir sans jamais la détruire, au travers de l’existence d’une jeune Inuit en quête de son identité parmi les siens.

Brasseurs Savoyards
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.