Publié le 15 septembre 2019
Biathlon
Crédit photo : Photo DR

Biathlon

À vos skis, prêts, feu, tirez !

Biathlon, Focus

Le biathlon est une discipline assez hors norme qui consiste

 à se dépasser en ski de fond puis à enchaîner des séances 

de tir à la carabine en quasi-apnée quand son cœur bat à plus de 170 pulsations minutes !

Peu de sports demandent autant de maîtrise et d’engagement.

AUX ORIGINES LA SURVIE

Le mot d’origine grecque « biathlon » signifie « 2 épreuves ». Le biathlon combine 2 disciplines : le ski de fond et le tir. Ce sport tire ses origines des techniques de survie nées dans les forêts Scandinaves, où les hommes de l’époque chassaient à ski, fusil en bandoulière. Discipline militaire, elle est devenue sport olympique aux Jeux de Squaw Valley  en 1960.

LES ÉPREUVES

L’INDIVIDUEL

L’individuel est la course historique du biathlon. Il s’agit d’un contre-la-montre où les biatlètes partent toutes les 30 secondes sur une distance de 15km pour les femmes (20km pour les hommes) ponctuées de 4 passages au pas de tirs. L’individuel est la plus longue des épreuves. Elle alterne les positions de tir : couché puis debout et, de nouveau, couché puis debout. L’individuel est la seule course où une cible manquée se traduit par une pénalité de temps.

LE SPRINT

Le sprint est proche de l’individuel mais le format de course est réduit de moitié aussi bien en distance : 7,5km pour les femmes (10km pour les hommes) qu’en nombre de tirs avec 1 tir couché puis 1 tir debout. Chaque cible manquée oblige le biathlète à effectuer un tour de pénalité d’une longueur de 150 mètres, à réaliser tout de suite après chaque séance de tirs avant de reprendre le parcours normal. 

LA POURSUITE

La poursuite est une course avec handicap puisque le départ est donné en fonction des écarts de temps enregistrés lors du sprint. Ainsi, le vainqueur du sprint s’élancera en premier suivi du biathlète ayant obtenu la 2ème place, et ainsi de suite… Après une course de 10km pour les femmes (& 12,5km pour les hommes) entrecoupée de 4 passages au pas de tirs (2 tirs en position couchée puis 2 tirs en position debout), le vainqueur est celui qui franchit la ligne d’arrivée en premier. Comme pour le sprint, toute cible ratée donne lieu à un tour de pénalité de 150 mètres.

LA MASS-START

La mass-start est une course avec un départ en ligne, où tous les concurrents s’élancent simultanément. Le parcours est de 12,5km pour les femmes et 15km pour les hommes, soient 5 boucles et 4 tirs (2 tirs couché puis 2 tirs debout). Chaque cible ratée donne lieu à un tour de pénalité de 150m. Est déclaré vainqueur celui qui franchit la ligne d’arrivée en premier. 

LES RELAIS

Les relais sont disputés par équipe de 4. Le départ se fait en ligne et chaque relayeur doit suivre un parcours entrecoupé de 2 tirs (couché puis debout). Chaque cible ratée donne droit à un tour de pénalité de 150m mais contrairement aux autres épreuves ; pour les relais, le biathlète dispose de 8 balles pour abattre les 5 cibles : 5 balles et 3 balles de pioche à charger manuellement, une par une, en cas de nécessité. Pour les femmes, la distance est de 4 x 6km et pour les hommes, elle est de 4 x 7,5km.

L’ÉQUIPE DE FRANCE EN IMAGE

MARTIN FOURCADE

31 ans - Club Font-Romeu Pyrénées 2000 - Il est la coqueluche du biathlon mondial (même en Norvège)  et une véritable légende de son sport. Il est aussi un des plus grands champions de l’histoire du sport français et le plus médaillé au sport d’hiver. Aussi précis que rapide et endurant, le champion s’est forgé un palmarès unique. Fin août dernier, il a lancé son propre festival du ski nordique, le Martin Fourcade Nordic Festival avec un public venu à Annecy, par milliers, admirer et encourager les athlètes de la discipline. Un superbe évènement qui devrait revenir dès l’année prochaine. « C’était trop beau pour être vrai », s’est exclamé le biathlète français arrivé sur la première marche du podium de la Mass Start du festival qu’il a lui-même organisé. Face aux grands noms du sport – Benedikt Doll, Johannes Boe ou encore Quentin Fillon-Maillet et Simon Desthieux – le multi-médaillé s’est imposé sans difficulté, devant un public conquis. Pourtant, tout n’était pas gagné d’avance pour Martin Fourcade qui revient de loin, après une saison 2018-2019 un peu compliquée.

Palmarès :Triple Champion olympique en 2018 (poursuite, mass start et relais mixte) • Double Champion olympique en 2014 (individuel et poursuite), • Vice-Champion olympique en 2014 (mass start) et 2010 (mass start), • 11 titres de Champions du monde, • Vainqueur de 7 gros globes de cristal et 24 petits globes de cristal • 140 podiums en coupe du monde (dont 73 victoires).

QUENTIN FILLON-MAILLET

27 ans - Club Douanes / Ski Club du Grandvaux • Champion du monde en 2016 (relais mixte), • Vice-Champion du monde en 2017 (relais et relais mixte), • Médaillé de bronze aux Championnats du monde en 2019 (sprint et poursuite) et en 2015 (relais masculin) 
• 27 podiums en coupe du monde (dont 5 victoires).

SIMON DESTHIEUX

28 ans - Ski Club Lompnes • Champion olympique en 2018 (Relais mixte) • Vice-Champion du monde en 2017 (relais) • Champion du monde junior en 2011 (individuel) • 17 podiums en coupe du monde (dont 5 victoires).

ANTONIN GUIGOGNAT

28 ans – Club Morzine-Avoriaz • Vice-Champion du monde en 2019 (mass start) • 10 podiums en coupe du monde (dont une victoire).

ÉMILIEN JACQUELIN

24 ans - Club Douanes / Ski Club Villard de Lans • 3 podiums en coupe du monde.

JUSTINE BRAISAZ

23 ans - Club Douanes / Club des Sports des Saisies • Médaillée de bronze aux JO en 2018 (relais) • Vice- Championne du monde en 2015 et 2016 (relais féminin), médaillée de bronze aux championnats du monde 2019 (Individuel) et aux championnats du monde 2017 (relais féminin) • 17 podiums en coupe du monde (dont 5 victoires).

ANAÏS BESCOND

32 ans - Club Défense EMHM / Ski Club Morbier-Bellefontaine-Morez • Championne olympique en 2018 (relais mixte) • Double médaillée de bronze aux JO en 2018 (poursuite et relais) • Championne du monde en 2016 (relais mixte), double • Vice-Championne du monde en 2016 (individuel et relais féminin) • 29 podiums en coupe du monde (dont 10 victoires).

CÉLIA AYMONIER

28 ans - Club Défense EMHM / Ski Club Les Fourgs • Médaillée de bronze aux Championnats du monde en 2017 (relais féminin) • 7 podiums en coupe du monde (dont 3 victoires).

JULIA SIMON

23 ans - Club des Sports des Saisies • 4 podiums en coupe du monde (dont 1 victoire).

ANNECY GRAND-BORNAND

 

Ne passez pas à côté de l’événement nordique de cet hiver ! Pour la 3èmefois de son histoire (après 2013 et 2017), le Grand-Bornand organise LE rendez-vous mondial du biathlon du 16 au 22 décembre 2019 (puis l’organisera de nouveau en 2020 et 2021) L’occasion parfaite d’applaudir l’équipe de France devant les 53 000 spectateurs du stade international Sylvie Becaert, au coeur de la station. Venez partager des moments intenses de sport, d’émotions et de fête ! Réservez vite vos billets sur www.legrandbornand-reservation.com. Comptez 161 euros pour les 4 jours ; de 32 à 53 euros pour la journée. 

Alors à tous les supporters et amoureux de la discipline, à ceux qui rêvent d’inscrire leur trace dans celle de Martin Fourcade, venez nombreux encourager l’équipe de France au Grand-Bornand !

PROGRAMME DE L’ÉTAPE GRAND BORNAND :

• Jeudi 19 décembre : sprint hommes > 10 km > 14h15

• Vendredi 20 décembre : sprint dames > 7,5 km > 14h15 

• Samedi 21 décembre : poursuite hommes 12,5 km > 13h00 / Pousuite dames 10 km > 15 h

• Dimanche 22 décembre : mass start hommes > 15 km > 12h10 / mass start dames  > 12,5 km > 14h15

LE BIATHLON EN CHIFFRES

3,5 kilos : le poids d’une carabine

50 m : la distance de tir

• 4,5 cm pour le tir couché et 11 cm pour le tir debout : ce sont les diamètres des cibles

• 18 500 personnes : c’est la capacité d’accueil du stade Sylvie Becaert au Grand-Bornand 

• 10 médailles d’or olympiques pour le biathlon français depuis 1960

• 2 étapes de coupe du monde de biathlon disputées en France depuis sa création 

• 5 podiums français au Grand-Bornand en 2017, dont 2 victoires (Martin Fourcade et Justine Braisaz)

• 3 coupes du monde à venir au Grand-Bornand : 2019, 2020 et 2021

LA COUPE DU MONDE EN CHIFFRES

• 4 jours / 6 épreuves • 60 000 spectateurs 

• 250 athlètes • 35 nations

• 350 techniciens • 750 bénévoles

• 125 millions de téléspectateurs

• 45 pays diffuseurs

• 2,65 millions de budget 70% de recettes privées

• 30 % de subventions publiques

• 1 record d’audience historique pour la chaîne L’Equipe en France, avec un pic à 1,35 million de téléspectateurs.

Texte : Carole Cailloux

À vos skis, prêts, feu, tirez !

Arthur Forissier

Les évènements associés

u
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.