Publié le 15 mars 2020

A Dog's Life

Le monde du Downhill selon Brendan Fairclough

VTT de Descente

La nouvelle websérie du champion de VTT de descente et freerideur Brendan Fairclough est en ligne depuis Janvier. Le talentueux « british », plus connu sous le nom de Brendog, y parcourt le monde et s’offre des aventures à 100 à l’heure sur les pistes les plus mythiques du globe. Pour l’épisode 2, c’est en France, à Châtel, que le rider a posé son deux roues. Accompagné de son acolyte, Vincent Tupin, les deux vététistes se défient au gré des reliefs et redéfinissent la notion de glisse hivernale.

Crédit photo : Maxime Rambaud

C’est brut. C’est rapide. C’est impressionnant. Lancée en début d’année, A Dog’s Life ne fait pas dans la dentelle, à l’image de son instigateur et protagoniste principal, Brendan Fairclough. Cet anglais est une figure emblématique du Downhill, il fait clairement partie des légendes du VTT. Enchainant les podiums au fil de sa carrière, Brendog n’est pourtant pas si à l’aise que ça en compétition et, à la notation des juges, il préfère la liberté de pédaler comme bon lui semble et où il le souhaite.

 

La vidéo est donc devenue dernièrement pour lui un moyen de s’exprimer et montrer toute l’étendue de ses talents, fidèle à sa réputation de rider rebelle au style agressif. Son aura dans le monde du vélo fait de lui une des personnes les plus en vue du milieu, et sa popularité dans les pays anglo-saxons dépasse aujourd’hui largement le milieu du VTT.

 

C’est avec Deathgrip, film documentaire sorti en 2017 sur la pratique du VTT freeride, que le rider découvre les joies de la vidéo. Sa récente websérie est donc une toute nouvelle occasion de démontrer ses talents sans contrainte, ni chrono. Le but est de partager sa vision du Downhill et ses spots favoris aux quatre coins de la planète.

Ce ne sont pourtant pas des visites touristiques que le vététiste s’organise. À plus de 100 km/heure, difficile de profiter du paysage ! Sur son deux roues, il dévale les pentes et fonce tout droit sans se retourner. Une conduite déterminée qui pourrait en effrayer quelques uns mais qui, en images, intrigue et surprend, déstabilise et séduit. De prouesses en records, Brendog ne se donne aucune limite, si ce n’est celle de la pesanteur. Après un premier épisode sur l’île portugaise de Madère, il débarque en France pour la suite de ses aventures, et cette fois, il n’est pas seul.

 

Crédit photo : Maxime Rambaud

 

Pour parcourir les paysages montagneux des Alpes, Brendan a souhaité faire appel à un local et ami de longue date, Vincent Tupin. Cet athlète du VTT freeride accepte l’invitation et emmène l’anglais, pour l’épisode 2 de la websérie, sur les pistes enneigées de la station de Châtel, ainsi que dans les bois de Thollon-les-Mémises où Vincent a ses habitudes. Ce dernier, habitué du coin, est un des premiers à avoir montré qu’il était possible de rouler toute l’année, même en conditions hivernales. Il fait maintenant partie des pilotes de VTT freeride les plus suivis au monde, avec comme mot d’ordre de ne quasi jamais faire de compétition, mais uniquement des images. Connu pour sa gentillesse et surtout son style unique sur son vélo, il s’impose aujourd’hui, à 25 ans, comme un pilote iconique de sa génération et inspire même des pilotes plus âgés.

 

Crédit photo : Maxime Rambaud
Crédit photo : Maxime Rambaud

C’est donc en duo que Brendog a décidé de tourner son deuxième épisode. Il aura fallu 4 jours de tournage pour réaliser cet opus de presque 4 mn.

Pour bénéficier des meilleures conditions de descente, une neige dure et froide, l’équipe devait faire l’ascension de nuit pour atteindre le point de départ de l’aventure. Les matinées de tournage étaient, de ce fait, dédiées à la partie sur neige, la plus sensible du défi et la plus grandiose avec le lever de soleil pour compagnon.

 

Pneus sans clous, pistes dures comme du béton, les riders ont bravé les conditions extrêmes pour nous offrir des images à couper le souffle, à la hauteur de leurs réputations. Les après-midi, elles, étaient plutôt réservées à la descente dans les bois. C’est dans un spot secret de Thollon-les-Mémises, jalousement gardé par Vincent, qui le shape depuis maintenant près de 10 ans, que les deux têtes brulées se sont lancées.

 

Un parcours d’expert idéal pour ce qu’ils projetaient, nous mettre des étoiles plein les yeux.

Le résultat, un épisode intense dans nos montagnes alpines qui laisse présager de beaux projets pour la suite de la websérie. Quelles en seront les destinations ? À suivre…

 

Olivia Bergamaschi

A Dog's Life

Pour visualiser cette video, vous devez au préalable autoriser l''utilisation de cookies relatifs aux statistiques sur notre site.

Paramétrer mes cookies
Un nouveau cap pour le Roc
Vous voulez des cookies ?

Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver la catégorie de cookies suivante. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.