Lake Folks, 23 ans, artiste solo Aixois aux balades folks mélancoliques, était de passage au Brise-Glace ce mercredi 21 mars 2018. Retour sur un concert intimiste …

Lake Folks c’est le nom de scène qu’à choisi Martin Costaz. Harmonica, piano et guitares sont ses seuls compagnons de scène. Rapidement c’est sa voix qui nous surprend, son timbre, mais aussi sa maturité. Au chant, dans son univers, il nous transmet l’émotion.  Ces textes mettent rapidement à l’unisson les cœurs de ses spectateurs. Pour nous parler, sa réserve le gagne, il tente de nous expliquer que parfois il faut être satisfait d’une relation même si elle n’a pas été ce que l’on pouvait en espérer.

Lake Folks s’inscrit dans des influences folk qu’il revendique comme Bon Iver, Kings of Convenience, Villagers, Paul Simon, Ben Harper, Ben Howard, Jeff Buckley, etc…  

Venant de sortir son EP en 2017, Martin enchaîne les projets et notamment un clip dernièrement remarqué par les inrocks.  The old man & the lake  fait référence à son grand-père, passionné de voile, qui, l’âge aidant ne plus prendre la mer comme avant. Un clip qui fait la part belle à sa région natale mais qui évoque aussi les nombreux voyages du jeune homme : Pays-Bas, Écosse et New-York où il a perfectionné son anglais. Sa participation à la dernière Nouvelle Star lui a donné une visibilité méritée. Lors de son deuxième rappel, il y fait référence en interprétant “un peu plus près des étoiles”, le tube de Gold qu’il avait choisi lors du casting.

Ce soir Lake Folks nous a rassemblé autour de ses chansons poétiques, et c’est sans aucun doute que l’on sait que l’on va le revoir très vite…

Florence Pistre