MokaStory

les muses s’amusent

Lady Macbeth somnambule d’Henry FUSELI

Henry : Hier au soir je suis sorti. Troublé comme j’étais par les trop longues rues de Londres et leur ennui. Hier au soir je m’enfermais en une salle sombre pour voir la vie. Celle des personnes dont l’âme ne se perce qu’en songes. Je préfère croire les mensonges que les messages de cette vie, ils sont si vains. J’étais pressé, un peu stressé car bu à jeun trois verres […]

les muses s’amusent

l’ attente de edgar degas

Ne te fie pas à mes habits, ni à ma canne-parapluie : Car à ton âge, moi aussi : je dansais. Je dansais vite et dansais juste. J’étais exquise et glissais tant sur le plancher que j’étais celle que l’on chahute. Objet des rires et des moqueries, j’avalais tout, jamais de cris. Dans les dortoirs, à chaque nuit les mêmes brimades… Et quand je pleure les autres rient. Les petits […]

LES MUSES S’AMUSENT

LES FEMMES DE TAHITI DE PAUL GAUGUIN

Gauguin arrive aux îles, vanné des ateliers, des salons, des dîners. Les traits tirés, les rides creuses, une coupe folle sous son chapeau large en coupole. Il a perdu tout appétit, toute notion et toute envie. Jusqu’à son nom qui sonne l’ennui au plus profond. Gauguin s’enfui. N’est plus que Paul. Il a encore la mine pâle de ceux qui sont d’une capitale. Mais le passé est en cauchemar et […]

les muses s’amusent

La dentelière de Johannes Vermeer

S’il vous venait à l’esprit la question de savoir ce que je fais, je vous répondrais, d’un fil et en un trait que je dentelle. Mais pour savoir quelle pièce je tisse, je ne piperais mot. Motus et bouche cousue autant que mon carré de fils croisés. C’est mon pêché. Mon univers : la confections des dessous pour les soirs où je l’attends. Lorsque mon Johannes s’affaire en son art, […]